×

Warning

Error loading component: com_icagenda, Component not found.

Ecole Nationale des Douanes

103 « Patriotes » à la disposition de 6 Administrations douanières

sortie end 19La Direction Générale (DG) de l’Ecole Nationale des Douanes (END) a organisé la sortie officielle de promotion de ses élèves en fin de formation, le mardi 15 octobre 2019 à Ouagadougou. Composés de 103 agents et cadres des Douanes, cette promotion a été baptisée « Patriotisme ».


 

70 Burkinabè (dont 20 inspecteurs, 40 contrôleurs et 10 Assistants), 09 contrôleurs Bissau-Guinéens, 15 Congolais (06 inspecteurs et 09 contrôleurs), 01 inspecteur Gabonais, 05 Centrafricains (02 inspecteurs et 03 contrôleurs), 01 contrôleur Tchadiens et 02 contrôleurs Togolais. Ce sont ces 103 agents et cadres des Douanes baptisés « Promotion Patriotisme » que l’Ecole Nationale des Douanes (END) a mis à la disposition de ces 06 Administrations douanières. Ces élèves inspecteurs des 24e et 25e sessions, élèves contrôleurs de la 29e session et élèves assistants de la 30e session ont obtenu un taux de succès global de 94,46%. A leur sortie, le délégué des élèves, Mathieu BAYALA a confié que la promotion est prête à accomplir avec professionnalisme et dévouement, les missions assignées à leurs administrations. Dans un contexte de crise sécuritaire où le gouvernement est en quête de ressources pour financer ses projets inscrits dans le PNDES, le principal défi qui attend les agents des Douanes du Burkina est la mobilisation optimale des recettes fiscales, s’est dit convaincu Mathieu BAYALA. Il a félicité la Direction Générale de l’END qui est déjà dans cette dynamique avec l’adoption de son Plan stratégique, avant de remercier leur parrain, le Directeur Général des Douanes et des Droits indirects du Congo (Brazzaville), Guénolé MBONGO KOUMOU pour avoir accepté de parrainer leur promotion.

Quant au DG de l’END, l’Inspecteur divisionnaire des Douanes, Casimir SAWADOGO, il a précisé que la formation initiale reçue par ces élèves a eu pour objectif de graver dans leurs cœurs, l’amour et le souci constant de la protection des intérêts économiques et sociaux de la Nation. Rappelant aux impétrants que l’expérience vaut mieux que la science, Casimir SAWDOGO les a invités à tirer les bons enseignements des expériences qu’ils vivront sur le terrain. Il a aussi remercié sa hiérarchie pour avoir prêté une oreille attentive aux doléances de l’END chaque fois qu’elle a été sollicitée, avant de féliciter le corps professoral et le personnel de l’Ecole pour ces résultats obtenus. Le DG de l’END a encore réitéré à son ministère de tutelle que son Centre de formation a engagé le processus de certificat ISO 9001 version 2015, sollicitant la pose de la 1ère pierre du nouveau siège de l’END à Tanghin-Dassouri soit effective en 2020 afin de mieux booster la qualité de la formation.

Le DG des Douanes et des Droits indirects du Congo (Brazzaville), Guénolé MBONGO KOUMOU, sortie end 19 1parrain, a estimé que le nom de la promotion « Patriotisme » est un simple mot mais lourd de signification dans le contexte sécuritaire et socioéconomique actuel. « Par ce mot, la douane, à travers cette promotion, devra faire preuve d’amour pour la patrie et de dévouement, assurer ses missions avec rigueur et intégrité, dans le but d’atteindre le bien-être collectif », a-t-il conseillé à ses filleuls. Guénolé MBONGO KOUMOU s’est dit persuadé que ses filleuls mesurent pleinement l’ampleur de la mission qui les attend, les invitant sans plus tarder au travail, au respect des lois et de la règlementation qui régissent le fonctionnement des administrations. Présidente de la cérémonie, Mme le ministre délégué chargé du Budget, Clémence Edith YAKA, représentant le MINEFID, a rappelé que si la petite END est devenue un Centre régional de formation agréé de l’OMD, c’est bien parce que des hommes et femmes ont apporté leur pierre à la construction de l’édifice. Aux élèves sortants, dotés d’aptitudes physiques, morales et intellectuelles appréciables, mus par le respect de l’éthique de douaniers et qui se sont abreuvés à la source d’encadreurs compétents et rigoureux, Edith YAKA, a signifié que le diplôme ne vaut que ce que vaut son titulaire. « Une fois sur le terrain, gardez-vous d’être des obstacles à l’application des reformes de l’administration douanière, soyez plutôt de ceux-là qui travailleront à en faciliter la mise en œuvre », a-t-il conseillé. Il les a invités à percevoir des recettes, à mettre en œuvre les politiques commerciales et tarifaires, à assurer le respect des normes de sécurité pour le consommateur, à percevoir les droits relatifs à la fiscalité de porte, à participer à la lutte contre le terrorisme et le trafic des produits illicites, dans la discipline, la discrétion professionnelle, la compétence et l’initiative.

Nos réseaux sociaux

Connectez-vous  à nos réseaux sociaux et visiter nos pages officielles.

Nous contacter

Contacter nous aux :

  •  : 00 226 25 30 68 20

Newsletter

Souscrire au Newsletter de l'Ecole Nationale des Douanes