Actualité

Soutenance remarquable de mémoire sur la problématique de la corruption par l’élève inspectrice Aissata SANOU le 1er septembre 2022

act15

Soutenance remarquable de mémoire sur la problématique de la corruption par l’élève inspectrice Aissata SANOU le 1er septembre 2022

L’École Nationale des Douanes du Burkina Faso a entamé le 1erseptembre 2022, la 28è session des soutenances de mémoire de fin de cycle des élèves inspecteurs des douanes. Le thème inaugural relatif à la question de l’intégrité dans les services des douanes, a été remarquablement présenté et défendu par l’impétrante Aissata Djhane SANOU. Elle a obtenu la note de 16,50/20 avec la mention très bien.

« La promotion de l’intégrité au sein de l’administration des douanes du Burkina Faso : États des lieux et perspectives». C’est le thème inaugural des soutenances de mémoires 2022 pour les élèves inspecteurs de l’École Nationale des Douanes (END) à Ouagadougou. Selon son auteur, Aissata Djhane SANOU, des difficultés diverses ont émaillé ses recherches sur les questions de corruption. Ces difficultés sont entre autres des lourdeurs administratives, des réticences et méfiances des citoyens ordinaires et responsables à aborder à cœur ouvert la problématique de la corruption. Elle a rappelé l’indice de corruption du Burkina Faso selon le rapport 2021 de l’ONG transparency international qui place le pays au 78è rang sur 180 pays à travers le monde.

Aissata Djhane SANOU, élève inspectrice des douanes a présenté son mémoire en thème inaugural des soutenances 2022 à l’École Nationale des Douanes du Burkina Faso et a obtenu 16,50/20 avec mention très bien

Le jury composé de 4 membres, tout en saluant le courage et la volonté de perfection de l’impétrante, lui a prodigué des conseils pratiques et fait des observations de forme et de fond sur son mémoire.
Le jury se présente ainsi qu’il suit :
Président: Nicolas KOBÉANÉ, secrétaire général du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective.
Directeur de mémoire :l’Inspecteur principal des douanes, Ulrich Adama OUEDRAOGO.
Rapporteur : l’Inspecteur divisionnaire des douanes, Victorien ZOUNGRANA, Directeur Général Adjoint des Douanes.
Membre : l’Inspecteur principal des douanes, NEYA K. Etienne.
Le directeur de mémoire et le rapporteur ont tous deux reconnu la thématique d’actualité du mémoire. M. NEYA a même précisé que le sujet était quasi considéré par le passé comme tabou. C’est pourquoi il préconise que les responsables de l’Administration douanière œuvrent davantage à renforcer les moyens de motivations des douaniers pour les mettre à l’abri des tentations de corruption.

Vue partielle de l’assistance à la cérémonie officielle d’ouverture des soutenances des élèves inspecteurs des douanes à l’École Nationale des Douanes du Burkina Faso le 1er septembre 2022

L’élève inspectrice Aissata SANOU quant à elle, estime que l’accent devra être mis non seulement sur la prévention, mais aussi sur l’application des sanctions règlementaires pour les cas de corruption. Comme pour tester sa propre probité morale, le président du jury a demandé à l’impétrante ce qu’elle ferait si elle était confrontée à une situation de corruption. Elle a fait savoir qu’elle, comme tout autre agent des douanes, peut être confrontée à un problème d’argent. Mais, la solution consiste à se rappeler qu’on travaille pour servir et non se servir. Pour Aissata SANOU, les usagers des services douaniers doivent s’efforcer de respecter les normes règlementaires, toute chose qui leur évite des postures de corrupteurs.

Le Directeur Général de l’END, l’Inspecteur divisionnaire des douanes Casimir SAWADOGO

L’END fait preuve d’une vocation régionale de formation d’élèves douaniers originaires de plusieurs pays africains. Ainsi, dans son discours, le Directeur Général, l’Inspecteur divisionnaire des douanes, Casimir SAWADOGO a dressé la liste des nationalités des 33 élèves inspecteurs qui font la soutenance de mémoire de fin de cycle.Ce sont :
Burkina Faso : 08
Guinée -Bissau : 04
Centrafrique : 10
Congo : 11
Le Directeur général a précisé que les divers thèmes traités par les impétrants ont trait, d’une manière générale, à des difficultés rencontrées par les administrations des douanes.

Laissez votre pensée ici

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3  ×    =  12